Chapitre V
1990 : la naissance d'un système mythique

 

Le 26 avril 1990 est une grande date pour SNK. L'éditeur d'Ôsaka lance alors un nouveau standard pour les salles de jeux : la Neo·Geo MVS (Multi Video System). Les jeux sont de meilleure qualité que ce qui se faisait avant, et surtout on note, pour certains modèles, l'originalité de pouvoir jouer à plusieurs jeux différents sur une même borne d'arcade.

MVS : trois lettres pour contrer le Capcom Play System

En effet, SNK a choisi de ne pas développer des jeux sur cartes Jamma. Il y a d'une part une carte-mère (au format Jamma, elle), le slot MVS. D'autre part, on a une cartouche de jeu (MVS catridge) qu'on insère dans le slot. La capacité théorique de stockage de ces cartouches est de 330 Mbits, soit 41 Mo.

330 Mbits, tout un programme

Ainsi, pour un exploitant de salle de jeux, acheter un nouveau jeu ne veut pas dire changer tout le matériel. Il existe plusieurs modèles de slots MVS, pouvant accueillir simultanément de un à six jeux.

Voici un slot modèle MVH 1F, pouvant recevoir un jeu à la fois.

Mais ce n'est pas tout. SNK décide également de commercialiser le même jour un système jumeau, une console de jeux destinée à la location : la Neo·Geo Home System, ou AES (pour Advanced Entertainment System). La machine coûte la somme très importante de 58000 yens, ce qui la réserve a priori à des professionnels qui la loueront aux particuliers. Ces derniers peuvent cependant se la procurer à des fins personnelles, si le prix ne les rebute pas.

On reconnaît ce modèle à son emballage caractéristique avec liseret vert.

Ce hardware est basé sur l'alliance de deux processeurs : le 68000 et le Z80. Les performances annoncées sont assez impressionnantes, surtout en tant que console de jeux. On notera que la résolution du système restera inconnue un bon moment. En effet, elle est inférieure à celle d'une Mega Drive, ce qui ne l'empêche pas de la surpasser aisément.

Caractéristiques techniques
Microprocesseurs Motorola 68000 à 12 MHz
Zylog Z80 à 4 MHz
Mémoire morte 5 Mo à 89,5 Mo
Mémoire vive 1 Mo vidéo
64 ko RAM
68 ko disque virtuel
Capacités graphiques 4096 couleurs affichables parmi 65536
380 sprites
Taille maximale des sprites : 16x512 pixels
304x224 pixels
Capacités sonores 13 voies sonores
Son FM + PCM + PSG
Sortie vidéo Péritel
Sortie son Péritel mono
Jack stéréo

La Neo·Geo est lancée avec quatre jeux, dont trois signés SNK : NAM-1975 (un jeu de tir façon Cabal), Baseball Stars Professional (un remix du jeu de la NES) et Mahjong Kyoretsuden. Alpha Denshi, éditeur ami de SNK, est également de la partie avec un jeu de plates-formes, Magician Lord.

NAM-1975
(1990)
Baseball Stars Professional
(1990)
Mahjong Kyoretsuden
(1990)

Ainsi la Neo·Geo débute tranquillement sa carrière avec un total de onze titres à la fin de l'année 1990. Citons Riding Hero, Top Player's Golf, The Super Spy, Cyber-Lip ou encore Puzzled. Les jeux AES sortent en même temps que leurs frères MVS.

Top Player's Golf
(1990)
Cyber-Lip
(1990)
Puzzled
(1990)

En France, on peut acheter la Neo·Geo AES dès 1990 grâce à l'importation par des magasins spécialisés tels que Shoot Again ou Ultima Games. Ainsi la console se voit détournée de son but initial. Elle coûte, selon les enseignes, entre 3000 et 4000 FF.

Grâce à ces magasins, à vous les joies de la Neo·Geo à la maison... moyennant une importante somme d'argent.

Chapitre précédent Chapitre suivant

Retour au sommaire

Retour à l'accueil

   




 

SITES FILS